Chorba

    Aujourd’hui 7° jour du mois de Ramadan ! Qu’est ce que les journées passent vite quand même ! Et ça fait déjà deux-trois jours que nous avons abandonné la harira un peu lourde pour une soupe un peu plus légère : La Chorba ! Très bonne soupe algérienne que je connais que depuis deux-trois ans. Mais qui plaît surtout par sa simplicité et qu’elle est une très bonne base pour de multiples variations. Car effectivement, on peut selon ses envies y ajouter plusieurs choses différentes, un peu de légumes, des vermicelles, des pois chiches, etc… J’espère ne pas vexer mes amies algériennes pour avoir un petit peu sorti leur soupe nationale de son contexte ! Je vous présente donc ma petite recette de chorba, si on peut l’appeler ainsi ! Je laisse le soin à mes amies algériennes d’en juger par elles-même !!

 

Pour un grand faitout ou une cocotte de 8 à 10 L environ :

– 800 g de collier de boeuf émincé

– 3 verres d’une contenance de 25 cl de boulgour gros

– 1 grosse boîte de tomates entières en conserve

– 1 petite boîte de concentré de tomates

– 1/2 bouquet de persil plat lavé, séché et ciselé

– 1 bouquet de coriandre lavé, séché et ciselé

– qques feuilles de cèleri branche lavées, séchées et ciselées ( gardez les branches que vous couperez en petits tronçons )

– 3 oignons râpés

– huile de table ou huile d’olive

– sel, poivre, gingembre, paprika

 

    Dans votre cocotte, versez l’huile de votre choix. Ajoutez les morceaux de viande et les oignons râpés. Epicez et laissez rissoler quelques minutes.

    Pendant ce temps-là, mixer ensemble les tomates en conserve et le concentré de tomates. Réservez.

    Lorsque la viande a rendu toute son eau, versez le jus de tomate, les herbes et les tronçons de cèleri branche. Bien mélanger. Laisser mijoter sur feu moyen jusqu’à ce cette sauce avec la viande commencent a attaché au fond de la cocotte, ou jusqu’à ce que les tomates, elles aussi auront rendu toute leur eau.

     Faites couler de l’eau chaude et remplissez-en la cocotte jusqu’au trois quart à couvert.

     Augmentez le feu et laisser cuire jusqu’à ce que la viande soit prête. N’oubliez pas de remuer de temps en temps et d’ajoutez de l’eau si nécessaire ( mais normalement non ).

    Au bout de trois quart d’heure voire une heure, votre viande doit être cuite et l’eau aura diminué, ajoutez -en denouveau jusqu’au trois quart de la cocotte. Augmentez le feu jusqu’à ébullition. Baissez le feu, et versez dans la cocotte en premier lieu un verre de boulgour. Bien mélanger et augmentez le feu sur moyen. Laissez gonfler le boulgour ( en n’oubliant pas de remuer de temps en temps pour éviter que tout le boulgour ne se tasse et ne s’attache au fond de la cocotte ). Si vous voyez que la quantité de boulgour ne suffit pas pour la quantité de bouillon ajoutez un autre verre de boulgour et attendez qu’il gonfle comme pour le premier verre. Et ainsi de suite jusqu’à obtenir la quantité voulue de boulgour.

     Par contre il faut faire attention à une chose, c’est que même lorsque vous éteignez le feu sous votre cocotte, on peut dire que le boulgour avec la chaleur continue de gonfler, donc absorbera plus de bouillon et donc obtiendrez une soupe un peu épaisse. Donc l’idéal serait de préparer cette soupe au dernier moment si c’est possible, sinon préparez le bouillon avec la viande déjà cuite, et l’ajout de boulgour une demi-heure avant le ftour ou quarante minutes avant !

ramadan 3 021

ramadan 3 009

 Une très bonne soupe que j’aime bien faire même en dehors du mois béni et que vous pouvez personnaliser avec ce que vous voulez !

    Note : s’il vous reste de la soupe et que vous décidez de la réchauffer le lendemain, vous verrez que la soupe Sera assez compacte, c’est pas grave, ajoutez un peu d’eau et de sauce tomate, remuez et faites chauffer, elle redeviendra délicieuse.

Bssahatkoum !!

 

Publicités